Usage des réseaux sociaux par les jeunes africains : quel regard ?

Mon avis sur l’usage des réseaux sociaux par les jeunes africains.

       Le développement spectaculaire des technologies de l’information et de la communication (TIC) a engendré la montée fulgurante des smartphones qui, de nos jours s’obtiennent de plus en plus à moindre coût. Et ce, à cause de la concurrence croissante du marché de la téléphonie mobile. Ainsi, il suffit donc d’avoir un téléphone smartphone pour être connecté avec le reste du monde moyennant évidemment, une modique somme pour l’achat de la connexion internet. C’est d’ailleurs pourquoi, ces dernières années, nous constatons une forte présence des jeunes africains sur les réseaux sociaux dont les plus utilisés sont « Facebook et WhatsApp ». Et, on pourrait affirmer sans se tromper que dans un continent où la liberté d’expression est presque absente ou du moins camouflée, ces moyens viennent pour permettre au citoyen lambda de s’exprimer librement en espérant au moins se faire entendre.
Ainsi, bien au-delà d’un simple moyen de divertissement, ces canaux d’expressions devraient en réalité servir valablement aux jeunes africains. Mais le constat est tout autre ! A bien y prêter une attention minutieuse, on se rend compte qu’il n’existe qu’une minorité d’africain qui se serve de ces réseaux sociaux pour s’exprimer véritablement sous un angle démocratique dans la perspective de faire bouger positivement les choses. Loin de rester dans une claustration d’esprit et de boire aveuglement tout ce que les dirigeants nous dégoisent, ces individus se servent des réseaux sociaux pour dénoncer, critiquer et pour témoigner leur mécontentement non pas pour détruire mais pour une amélioration allant dans le sens de la construction collective de notre société.
En effet, à l’ère de la mondialisation dans laquelle patauge encore notre Afrique, il est plus que jamais nécessaire de sortir de l’obscurantisme et de la peur qui paralysent gravement les africains. Il importe dans ce sens, de faire bon usage de ces canaux de communication qui de jour en jour acquiert une valeur inestimable mieux, dirais-je même, que les médias traditionnels. C’est donc, une opportunité pour cette jeunesse africaine.
Malheureusement, la majeure partie des jeunes connectés ou branchés ou encore les « digital natives  » vont sur les réseaux sociaux pour exhiber sur la toile une médiocrité non seulement dans les expressions mais aussi dans les débats de réflexions. Cela se justifie d’ailleurs, au niveau de l’écriture même où l’on commet des fautes grossières et lamentables même avec les correcteurs automatiques. Aussi faut-il ajouté, les injures, les arguments de force et non la force des arguments, les propos haineux, les sujets sans intérêts, la narration des futilités, la sexualité, les débats stériles, etc. C’est ce qui est le plus fréquent quand vous observez minutieusement les réactions sur ces réseaux sociaux cités plus haut. Ce qui corrode dans cette histoire, c’est que, ces choses n’apportent vraiment rien d’appréciable si ce n’est attiser le complexe d’infériorité et le désamour entre frères et sœurs. Et ça, en avons-nous besoin pour progresser ? Je crois que non.
Il est indéniable que les réseaux sociaux permettent de se faire des connaissances, des ami(e)s et consolider des relations, et aussi de se divertir, il convient de préciser qu’ils offrent aussi plusieurs opportunités non seulement en terme d’emplois mais et surtout en terme de liberté d’expression pour une construction collective de notre société.     D’ailleurs, si l’on s’en sert mieux de façon objective et réflexive, je pense personnellement, que ces canaux de communication peuvent servir de moyens de pression véritable sur les décisions de nos hommes politiques.

Auteur : Michel ALIHNOU

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s